Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : crochach de milicia
  • crochach de milicia
  • : Quand ce crochet nous passionne, et nous Rassemble
  • Contact

Il est :

Recherche

jeux

Archives

Bonne visite

 

... entre les lignes et les photos de ce blog!
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 19:21

Voici un petit napperon rose que j'ai fait ce week end, selon motif 1 présenté par Valérie sur son blog akyara.la-creative.

DSCN2433.jpg      DSCN2432.jpg

 

DSCN2436.jpg      DSCN2435.jpg

                               

Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 19:35

PHOTOS 03-2010 025

Mini-coeur cadeau d'anniversaire

                pour Mimi

selon tuto partagé gentillement par notre

              chère Katty Ici

Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 18:09

"Coudre une couture plate abattus "

avec Debbie Colgrove

Une couture plate abattus est idéale pour jean ou même des sacs et des bagages. Voir comment coudre une couture plate abattus, cliquez ICI

Repost 0
Published by milicia - dans Couture
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 11:24

 P_330661_347757.jpg

                                       P_331301_348251.jpg

Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 11:14

Extrait de son avis de concours :
"Depuis maintenant un an, Fanny Créations vous propose des bijoux uniques et originaux...
Pour fêter cet anniversaire, je vous invite à participer à un petit concours.
 Envoyez moi la photo d'un lieu, d'un paysage qui vous inspire, vous émeut, vous touche et en quelques mots écrivez moi vos sentiments..."

Si ça vous intéresse, consultez son blog ICI pour jeter un oeil sur les récompenses offertes!

Repost 0
Published by milicia - dans Blogs et Liens
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 18:47

 

 141019.jpg

Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 18:29

wayuu1.jpg

Où sont-ils fabriqués? dans le département de La Guajira

La région: la région Caraïbe

Le matériau: le coton

 

Le tissage par la communauté indigène Wayúu,
qui habite dans la péninsule de La Guajira, est
beaucoup plus qu’une activité culturelle héritée
de leurs ancêtres.
C’est une manière de raconter leur philosophie
de la vie à travers leur créativité,
leur intelligence et leur savoir.
Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 14:13
bon début de semaine
Repost 0
Published by milicia
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 19:03
Ayant des invités pour le week-end, j'ai décider de leur offrir un plat exceptionnel

Pastilla au poulet et aux amandes ( Maroc )

 

Pastilla__Choumicha

La Pastilla est incontestablement l'un des sumum de la beauté, du raffinement et de la finesse de la cuisine marocaine. C'est l'exquise entrée des grands dîners ou des cérémonies, que l'on sert en général après les petites farandoles de salades fraiches et avant le tajine à la viande.

consulter la recette de la plus célébre cuisinière marocaine "Choumicha" ICI
Repost 0
Published by milicia - dans CUISINE
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 17:16
Réorganisation de la communauté

  28) Pour mieux intégrer les immigrés, le Prophète les unit par une sorte de contrat de fraternité, à un nombre égal de Médinois, parmi les plus riches les familles des deux frères contractuels travaillaient ensemble pour gagner leur vie, et s'entre aidaient dans tous les domaines.

29) Il décida ensuite que le développement total de l'homme serait mieux atteint, si l'on coordonnait la religion et la politique, comme deux éléments d'un seul tout. Il appela alors les représentants des Musulmans, ainsi que ceux des non-musulmans de la région: Arabes, Juifs, Chrétiens et autres, leur suggéra la création d'une cité-état à Médine. D'accord avec eux, il la dota d'une constitution écrite, la première de ce genre, dans le monde, où l'on définit les devoirs et les droits des citoyens et du chef de l'état, et l'on choisit Mohammed, à l'unanimité, comme tel; on abolit la coutume de la justice privée, le soin en revenant dorénavant à l'organisme central de la communauté des citoyens toute entière: on précisa les principes de la défense et de la politique étrangère, on établit un système d'assurances sociales pour les responsabilités trop lourdes: et l'on confia à Mohammed le dernier mot dans tous les litiges: Il n'y avait pas de limites à son pouvoir de législation. On reconnut explicitement la liberté religieuse, surtout pour les Juifs, et l'acte constitutionnel leur accorda l'égalité avec les Musulmans, en tout ce qui concerne la vie d'ici-bas.

30) Après quoi, Mohammed fit de nombreuses sorties, pour tâcher de rallier les tribus avoisinantes et de conclure avec elles des traités d'alliance et d'entre aide. Avec leur concours, il décida d'exercer une pression économique sur les païens de la Mecque, qui avaient confisqué les biens des Musulmans émigrés et causé d'innombrables dommages. L'entrave au transit, dans la région médinoise, des caravanes commerciales de la Mecque, exaspéra les païens, et une lutte sanglante s'ensuivit.

31) Au milieu des soucis que causait la défense des intérêts matériels de la communauté, l'aspect spirituel ne fut point oublié; à peine un an après l'émigration à Médine, fut imposée la discipline spirituelle la plus rigoureuse: le Jeûne annuel pendant tout le mois de Ramadan devint obligatoire pour tous les Musulmans adultes, hommes et femmes.

  Lutte contre l'intolérance et l'incroyance   

 

32) Non contents de l'expulsion de leurs concitoyens Musulmans, les Mecquois envoyèrent aux Médinois l'ultimatum de retirer toute protection à Mohammed et à ses compagnons ou de les expulser; évidemment sans succès. Quelques mois plus tard, en l'an 2 de l'Hégire, ils envoyèrent une puissante armée contre le Prophète; la rencontre eut lieu à Badr et les païens, trois fois plus nombreux que le groupe des Musulmans conduits par le Prophète, furent mis on déroute. Au bout d'un an de préparatifs, les Mecquois envahirent Médine pour se venger de la défaite de Badr. L'ennemi était quatre fois plus nombreux que les Musulmans; après une sanglante rencontre à Uhud, il se retira et rien ne fut décisif. Les mercenaires aminés par les païens ne voulaient pas trop courir de risques.

33) Entre temps, les citoyens Juifs de Médine commencèrent à donner du souci: à la victoire de Badr, un de leurs grands chefs, Ka'b ibn al-Achraf, s'était rendu à la Mecque, pour montrer se solidarité avec les païens, et pour les Inciter à une guerre de revanche. Après la bataille d'Uhud, les juifs de sa tribu formèrent un complot pour assassiner le Prophète. Ils l'invitèrent à venir chez eux, avec trois ou quatre de ses compagnons, disant qu'ils étaient tous disposés à embrasser l'islam Si le Prophète parvenait à convaincre leurs rabbins lors d'une discussion des questions religieuses. (Une Arabe, qui s'était mariée avec un Juif de cette tribu, en tit part secrètement à son frère à elle, et ainsi le complot ne put pas être mis à exécution. As-Samhoudi, qui en parie sur l'autorité des sources classiques, ajoute qu'il y a une autre version de l'attentat, citée par lbn is'hâq, mais que la présente version est plus authentique) Malgré cela, Mohammed se contenta de demander aux membres de cette tribu de quitter la région Médinoise, en emportant leurs biens, vendant leurs immeubles et récupérant leurs créances. La clémence n'eut qu'un effet contraire : à partir de Khaibar, les expulsés se mirent en con- tact non seulement avec les Mecquois, mais aussi avec les tribus du Nord, du Sud et de l'Est de Médine, achetèrent leur aide militaire, et organisèrent une attaque sur Médine, quatre fois plus puissante que celle d'Uhud. Les Musulmans se pré- parèrent pour un siège, creusèrent un fossé et se défendirent contre l'épreuve la plus dure; mais la défection des Juifs restés dans la ville bouleversa toute la stratégie. Un habile diplomate parvint à désunir les coalisés, qui se retirèrent l'un après l'autre.

34) Les boissons alcooliques et les jeux de hasard furent alors déclarés interdits aux Musulmans.

Repost 0
Published by milicia - dans ISLAMYAT
commenter cet article