Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : crochach de milicia
  • crochach de milicia
  • : Quand ce crochet nous passionne, et nous Rassemble
  • Contact

Il est :

Recherche

jeux

Archives

Bonne visite

 

... entre les lignes et les photos de ce blog!
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 19:04

Il existe une énorme variété de tissus, dont on ne peut faire l’inventaire total dans un ouvrage comme celui-ci. On peut toutefois en définir les types d’armure les plus couramment utilisés.
Les taffetas ou toiles

Poult et faille
Les crêpes
Mousseline, organdis, voile, grenadines
Les sergés
Les satins

Repost 0
Published by milicia - dans Couture
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 16:38


NUTRITION

Le riz est avant tout un fournisseur de glucides complexes. Il contient aussi des protéines, mais pas de gluten.
C’est un aliment naturellement riche en vitamines.
Mais les traitements influencent énormément sa
valeur nutritionnelle.
Plus il est décortiqué, raffiné, traité, poli, bien blanc, moins il contient de fibres, de vitamines et de minéraux.

Le riz cargo ou brun prétraité, grâce à une technique industrielle conserve une partie de ses vitamines du groupe B et tout son magnésium : 105 mg avant cuisson. Avant d’être décortiqué, il subit un étuvage combiné à une pression hydraulique : vitamines et minéraux migrent à l’intérieur du grain. Ils y sont ensuite fixés par un traitement à la vapeur sous pression.

La cuisson modifie également la valeur nutritionnelle du riz.
La cuisson à l’eau, appelée " créole " ou " indienne " lui fait absorber environ trois fois son poids d’eau. La valeur alimentaire est en fait la même que celle des pâtes. Mais il a alors l’avantage sur elles de pouvoir se consommer sans corps gras. C’est ainsi qu’on le sert dans tous les restaurants chinois.
La cuisson dite " pilaf " apporte des lipides puisque l’on fait dorer le riz dans un corps gras avant d’y ajouter de l’eau.
Il est bon le cuisiner dans une casserole anti-adhésive, il sera ainsi moins gras.
Mieux vaut alors utiliser huile de tournesol ou huile d’olive, l’une et l’autre riches en acides gras insaturés.
Cuit dans du lait, le riz est alors moins pauvre en vitamines B1 et B2 puisque celui-ci en est riche.

La portion habituelle est de 50 à 60 g par personne. Le riz absorbe environ trois fois son volume d’eau.
du groupe B, en minéraux et en fibres

Repost 0
Published by milicia - dans Santé
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 12:38
Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 16:57

"Connu en Chine 3000 ans avant Jésus-Christ, le riz fut introduit en Europe au XVème siècle. Au Moyen-Age, il était cultivé en Espagne (la paella est une recette médiévale), en Lombardie et au Piémont.
Italie et Espagne restent d’ailleurs les plus gros consommateurs et le riz tient une grande place dans leur patrimoine gastronomique.

En France, la consommation est assez modeste. Les Français n’ont jamais beaucoup aimé le riz, même quand ils avaient faim. Au XVIII ème siècle, des Auvergnats refusèrent obstinément d’en manger alors que la famine régnait dans leur région.
C’est seulement en 1942 que la culture de cette céréale s’implanta en Camargue.

LES DIFFERENTS RIZ :

Il existe huit mille variétés de riz, dont l’Asie regorge. Quelques-unes sont maintenant importées, comme le riz basmati, le thaï, le parfumé.
Mais les deux grands types de riz courants sont le riz rond, utilisé surtout pour les desserts et le riz long.
Selon les traitements qu’il subit après sa récolte, le riz porte différents noms :"


la suite c'est Ici
Repost 0
Published by milicia - dans CUISINE
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:56
Gif bon lundi 3 chiots
Repost 0
Published by milicia - dans Admi.overblog
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 12:59
Afficher l'image en taille réelle

Emigration à Médine 

  27) Le pélerinage annuel de la Kaabah amenait à la Mecque des Arabes de tous les points de la Péninsule. Mohammed chercha alors à persuader, une tribu quelconque de lui donner asile chez elle et de lui permettre sa mission de réforme. Les quinze contingents de tribus, qu'il visita l'un après l'autre, refusèrent tous, plus ou moins brutalement. Il ne désespéra point; en dernier lieu, il rencontra une demi-douzaine de Médinois. Voisins des Juifs et des Chrétiens, ils avaient la notion des Prophètes et des messages révélés: Ils savaient aussi, que ces "peuples des livres divins" attendaient la venue d'un prophète, d'un dernier consolateur, ils voulurent donc ne pas perdre l'occasion de devancer les autres: ils ajoutèrent foi aussitôt à Mohammed, lui promirent de chercher à Médine d'autres adhérents et l'appui nécessaire. L'année suivante une douzaine de Médinois lui prêtèrent serment de fidélité et lui demandèrent un missionnaire-enseignant. L'activité de ce dernier, Mus'ab, réussit si bien, qu'il conduisit un contingent de soixante treize nouveaux convertis à la Mecque, lors du pélerinage suivant. Ceux-ci invitèrent le Prophète, ainsi que les autres Musulmans mecquois, à immigrer en leur ville, promettant de les protéger et de les traiter comme les membres de leurs propres familles. Clandestinement et par petits groupes, la plus grande partie des Musulmans émigra à Médine. Les païens non seulement confisquèrent les biens laissés par les émigrants, mais préparèrent un complot pour assassiner le Prophète. Mohammed ne put plus rester chez lui. Rappelons que malgré leur hostilité à Sa mission, les païens avaient confiance en sa probité, à tel point que beaucoup d'entre eux déposaient chez lui leurs épargnes. Mohammed confia ces dépôts à un de ses cousins Ali, pour qu'il les remette à leurs propriétaires; puis il quitta clandestinement la ville, en compagnie de son ami fidèle Abou-Bakr, et après maintes aventures réussit à se rendre à Médine, sain et sauf.
Nous sommes en l'an 622; c'est ici que commence l'ère de l'Hégire.

Repost 0
Published by milicia - dans ISLAMYAT
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 18:58

Parmi  20 recettes riches en ferJe vous propose cette recette de "Parfait de foies de volaille, sauce à la tomate",

 
 
 et j'espères qu'elle plaîra aux petits bouts de chou qui n'aiment pas le goût fort du foie.
Pour les ingrédients et la préparation cliquez ici



Repost 0
Published by milicia - dans CUISINE
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:55

bonne semaine

Repost 0
Published by milicia - dans CROCHET
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:07

Repost 0
Published by milicia - dans ISLAMYAT
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 16:48
Boycottage social :


24)
A la suite de l'émigration d'un grand nombre de Musulmans mecquois en Abyssinie, les chefs du paganisme envoyèrent un ultimatum aux Banou-Hachim (les fils de Hachim), tribu du Prophète, leur enjoignant de l'excommunier et de le livrer aux païens pour être décapité. Tout le monde dans la tribu, converti à l'islam ou non, rejeta cette exigence (toutefois Abou Lahab, un des oncles du Prophète, fit détection, et quitta la tribu pour participer à la persécution de sa propre tribu de la part des païens). La cité décida alors un boycottage complet de cette tribu: Personne ne devait parler à ses membres, ni avoir des rapports commerciaux ou matrimoniaux avec eux. Les tribus habitant aux alentours de la Mecque, alliées des Mecquois, adhérèrent elles aussi à ce boycottage total, causant une misère noire chez leurs victimes innocentes, enfants, femmes, vieillards, sans distinction. Certains moururent; mais personne ne voulut livrer le Prophète à ses persécuteurs. Après trois dures années, pendant lesquelles les victimes furent obligées de consommer même les peaux hachées des bêtes, quatre ou cinq non-Musulmans, plus humains que les autres, et appartenant à des clans différents, proclamèrent publiquement leur désaveu du boycottage injuste. Au même moment, le pacte de boycottage, suspendu dans le temple (la Kaabah) était trouvé, comme le Prophète l'avait prédit, rongé par les termites, miraculeusement; seuls les noms de Dieu et de Mohammed étaient épargnés. L'interdiction fut levée; mais par suite des privations, la femme et l'oncle Abou-Talib du Prophète moururent peu de temps après. L'autre oncle, Abou-Lahab, ennemi acharné de l'Islam, devint alors chef de la tribu dû Prophète.

  L'Ascension :

25)
C'est à ce moment que le Prophète eut son ascension (mi'raj) Il a été reçu au ciel par Dieu, il visita les merveilles du monde céleste, et rapporta à sa communauté, comme cadeau divin, la prière Islamique, véritable communion entre l'homme et Dieu. (Notons toute fois que les Musulmans évitent d'employer, comme prêtant à équivoque, ce terme chrétien " communion " qui implique " participation à la divinité ", chose que l'Islam trouve prétentieuse, donc inadmissible). Pour réaliser cette communion à la présence Réelle de Dieu. le Musulman se sert dans la dernière partie de l'Office, non pas d'objet matériels comme dans d'autres religions, mais de cet échange de salutations qui eut lieu entre Dieu et Mohammed lors de l'ascension (mi'raj) du Prophète: "Salutation à Dieu, bénies et pures La paix sur toi, ô Prophète, et la miséricorde et les bénédiction de Dieu La paix sur nous et sur ceux des serviteurs de Dieu qui se comportent proprement"

26) La nouvelle de cette rencontre céleste ne put qu'accroître l'hostilité de la part des païens, et le Prophète dut quitter sa ville pour chercher asile ailleurs. Il se rendit à Tâïf, chez ses parents, niais les païens de Tâïf le chassèrent à coups de pierres, le blessèrent même et le contraignirent à rentrer à la Mecque.

Repost 0
Published by milicia - dans ISLAMYAT
commenter cet article