Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : crochach de milicia
  • crochach de milicia
  • : Quand ce crochet nous passionne, et nous Rassemble
  • Contact

Il est :

Recherche

jeux

Archives

Bonne visite

 

... entre les lignes et les photos de ce blog!
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 14:38

Chaque semaine compte deux jours pour lesquels tu ne devrais pas te faire du souci, deux jours où il ne te faudrait connaître ni crainte ni appréhension.

Le premier jour, c'est hier, qui porte le fardeau de ses contrariétés, ses erreurs, ses souffrances et ses chagrins. Hier nous a échappé à tout jamais. Tout l'or du monde ne pourrait le faire renaître. Nous ne pouvons défaire les actes accomplis ni reprendre les paroles prononcées, Hier est un jour révolu.

L'autre jour qu'il convient de mettre à l'abri des ennuis, c'est demain, avec ses promesses, ses imprévus, ses défis. Demain échappe à notre emprise. Le soleil se lèvera inexorablement dans la splendeur de la création ou derrière un voile de nuages, que nous nous inquiétions ou non. Jusqu'à son lever, nous ne pouvons miser sur rien, puisque demain n'a pas vu le jour.

Il ne nous reste donc qu'aujourd'hui. Chacun de nous peut mener sa barque pendant une petite journée. Nous ne faiblissons et ne chavirons que si le poids d'hier et de demain, ces deux éternités, s'ajoute aux inquiétudes d'aujourd'hui.

Ce ne sont pas les expériences d'aujourd'hui qui nous désespèrent, c'est l'amertume qu'engendre le remord d'hier, ajoutée à la crainte de demain.

S'inquiéter n'enlève rien aux soucis de demain,

Mais mine aujourd'hui de sa force.

Partager cet article

Repost 0
Published by milicia - dans Du français
commenter cet article

commentaires